covid 10 habitudes consommation
Commerce,  Fondamentaux Marketing

Comment le coronavirus (ou COVID-19) a modifié nos habitudes de consommation ?

L’épidémie de coronavirus ou “COVID-19” a eu pour conséquence le changement de certaines de nos habitudes de consommation.

Il y a quelques mois, nous étions tous confinés chez nous. C’est une période qui était exceptionnelle. Et qui a eu des effets sur nos habitudes de consommation. 

Depuis la crise du coronavirus, de nouvelles tendances de consommation ont émergé ou se sont accélérées. 

Selon un sondage d’opinion way, 72% des français pensent que le confinement aura un impact à long terme sur leur façon d’appréhender la vie. Et 65% pensent que cela aura un impact à long terme sur leurs pratiques de consommation. 

Certains secteurs ont été touchés par la crise du coronavirus et ont vu la consommation de leurs produits se réduire. D’autres entreprises ont enregistrés une croissance importante. Pourquoi ? Quelles tendances de consommation ont été modifié à cause de l’épidémie de coronavirus et du confinement ? 

1. Le panier des français, impacté par la crise du coronavirus 

La crise a changé notre manière de consommer et a donc modifié la part du budget que nous allouons à certains achats. Que mettons-nous dans notre “panier” depuis la fin du confinement ?

L’équipement de maison, renforcé par le confinement 

Nous avons passé beaucoup de temps dans nos logements cette année. Confinés, nous avons pu imaginer un intérieur plus confortable, plus pratique…  Même si l’achat d’équipements pour la maison a fortement chuté durant le confinement (-39% en avril en chiffre d’affaires), la croissance du secteur post-confinement est assez spectaculaire : +20% en Juin. (source : GfK)

Chute des rayons textiles et cosmétiques 

“Ah j’ai mis du rouge à lèvre, j’ai oublié que je devrai porter un masque…”

Beaucoup de femmes ont expérimenté cette situation depuis le port du masque obligatoire.  

Les ventes de rouge à lèvre, et de cosmétiques en règle générale, ont chuté depuis le confinement.  En effet, le secteur cosmétique a vu son chiffre d’affaires diminuer de 10 % au cours du premier semestre 2020 (source : Asteres-FEBEA). Bien sûr, tous les produits cosmétiques n’ont pas été impactés de la même manière, je vous invite à lire l’étude en question citée dans les sources de cet article si vous souhaitez plus de détails.

La tendance du “se sentir bien au naturel” s’est trouvé renforcée après le confinement.  

L’industrie française du textile a également été lourdement impactée (la Chine étant le 1er fournisseur) . Télétravail, confinement,… ont pénalisé le secteur de l’habillement. Finalement, ce seront les entreprises présentes en ligne qui auront le mieux “absorbé” cette crise.

Un budget alimentation plus important 

Face à la crise et aux difficultés qu’elle engendre, les français se sont tournés vers l’essentiel : l’alimentation. La part du budget consacré à l’alimentation a donc augmenté. 

2. Des achats digitalisés 

Nous consommons de plus en plus en ligne. C’était déjà le cas avant mais la crise du coronavirus a amplifié cette tendance de consommation.  

Cette manière de consommer doit pousser les entreprises à se digitaliser de plus en plus car celles qui louperaient le tournant de la digitalisation pourraient être davantage en difficultés dans les années qui suivent.  

3. Le “Do It Yourself” à l’honneur 

Confinés chez eux, de nombreux français ont été confrontés à un problème : l’ennui. 

Alors, pour remédier à cet ennui, de nombreuses idées ont émergées un peu partout. De nombreux français ont ainsi commencé à faire du Do It Yourself, c’est-à-dire à faire les choses “par eux-mêmes”. 

Que ce soit les masques en tissus, des jeux pour les enfants, des produits cosmétiques ou des plats “faits maison”, les français ont commencé à fabriquer eux-mêmes ce dont ils avaient besoin.  

Sur internet, ils pouvaient ainsi retrouver de nombreuses idées de choses à faire soi-même. Avec un avantage non négligeable : faire soi-même nous permet de dépenser moins. 

Cette tendance est resté “à la mode”, même après le confinement, les français y ont pris goût.

4. Essor de la consommation locale 

C’est finalement un paradoxe : la crise a accéléré la vente en ligne mais aussi le “consommer local”. 

La crise du coronavirus a permis le triomphe du “consommer local” et du circuit court, notamment durant la période de confinement. De nombreux français ont choisi de conserver cette manière de consommer, même après le déconfinement.

28% des français affirment acheter davantage local, depuis le déconfinement (source : opinionway). Les raisons peuvent être personnelles (manger des produits locaux, réputés plus sains, par exemple) mais aussi solidaires, dans le but de soutenir les producteurs locaux. 

5. Une consommation plus responsable : l’essor du bio 

En lien avec la volonté de consommer davantage de produits locaux, la consommation responsable passe aussi par l’achat de produits biologiques.  

Dans tous les secteurs d’activités, le bio a le vent en poupe. C’était déjà le cas avant la crise du coronavirus, mais ça l’est encore davantage aujourd’hui. 

Tendance ou véritable enjeu environnemental et social ? Les français sont en tout cas de plus en plus séduits par ces produits. Le frein principal restant bien entendu le prix. 

Et vous ?

On l’a vu, l’épidémie de coronavirus (COVID-19) a provoqué un changement ou une accélération de certaines grandes tendances de consommation.

Et vous, avez-vous également modifié vos habitudes de consommation depuis le début de l’épidémie de COVID-19 ?

Sources :

S’abonner à la discussion
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Votre avis est précieux, laissez un commentairex
()
x